Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

ENVIRONNEMENTCUBRY (25) : LE CHÂTEAU DE BOURNEL ASSIÉGÉ PAR LES ÉOLIENNES

Béatrix de Moustier est fermement décidée à se battre contre la « pollution visuelle » du monument historique.

22/10/2016 à 05:03, actualisé à 08:36
Promoteur éolien = menteur ??? A vous de juger!!!!

C’est une nouvelle bataille que s’apprête à livrer la lignée du marquis de Moustier, à Cubry, dans le pays de Rougemont (Doubs). Le château moderne néogothique, que fit construire l’aïeul Léonel vers 1860 sur le domaine familial de Bournel, est « attaqué par les éoliennes ».

L’alerte a sonné courant septembre quand les premiers mâts ont poussé sur les hauteurs de Fontenelle, à deux ou trois kilomètres de distance. Et que le château, classé monument historique le 28 août 1989, est apparu coiffé de deux curieux chapeaux depuis la route départementale située en contrebas. Comme des intrus souillant le livre d’or de la digne demeure fréquentée, en d’autres temps, par la reine mère d’Angleterre, Churchill, de Gaulle ou Mendès France.

« On nous a menti sur toute la ligne »

« On ne peut pas laisser faire et accepter cette pollution visuelle » proteste Béatrix de Moustier. « Je m’étais pourtant renseignée. L’architecte des Bâtiments de France m’avait assuré qu’il y aurait juste un bout de pale qui dépasserait… ».

Le domaine de Bournel, c’est aussi un château du XVIIIe , 16 chambres d’hôtel, un restaurant, un jardin à la française et un parc à l’anglaise de 80 hectares réputé pour son parcours de golf de 18 trous. Un cadre d’exception, classé en site inscrit et ouvert au public, qui accueille maintenant quatre éoliennes dans son environnement.

« On a fait confiance mais j’ai l’impression qu’on nous a menti sur toute la ligne » poursuit Mme de Moustier. L’enquête publique sur ce projet, concernant l’implantation de 30 machines entre Rougemont et Baume-les-Dames, remonte au début de l’été 2014. La commune de Cubry n’était pas alors considérée dans le périmètre d’impact mais un paragraphe du rapport traitait du domaine de Bournel en ces termes : « Le projet n’interfère avec aucune vue emblématique du site que ce soit du côté du château néogothique que du côté du vieux château. » Il était précisé, photomontage à l’appui, que la seule vue possible depuis Bournel se limitait à une partie des rotors de quatre machines depuis le practice de golf. « L’impact sera donc très faible » était-il mentionné en conclusion.

« Je vais me battre pour faire arrêter les travaux et obtenir la démolition »

Il est clair que la réalité du panorama se révèle plus saisissante : « Un bâtiment classé monument historique ne peut supporter aucune covisibilité avec une zone industrielle d’aérogénérateurs » souligne Claude Dole, membre du collectif anti-éolien ACBFC, qui manifestait le 15 octobre à Dijon pour dénoncer le « développement anarchique » des parcs en Bourgogne-Franche-Comté. « Ici, à Bournel, on voit bien que le rêve suscité par le patrimoine est complètement détruit. »

Un héritage que la famille de Moustier s’emploie pourtant sans relâche à préserver et valoriser. « Je m’en veux, je me sens responsable de ne pas l’avoir défendu » regrette Béatrix, qui affiche désormais la détermination d’engager des recours en justice : « Je vais me battre pour faire arrêter les travaux et obtenir la démolition. » Un combat chevaleresque contre les moulins modernes qui s’annonce de longue haleine. Comme d’autres furent déjà menés pour la liberté et dans la résistancede l’occupant par cette dynastie du Pays de Rougemont.

Jean-Pierre MULOT :

Partager cet article

Repost 0